Hélène Doubidji : “Tout est prioritaire au niveau de la presse en ligne au Togo”

juin 4, 2019 Par: La Redaction

Comme des “damnées de la terre”, les femmes sont “à moitié victimes, à moitié complices, comme tout le monde” (Jean Paul Sartre). L’autonomie de la femme ne peut donc être possible que si les femmes elles-mêmes prennent conscience du potentiel…Afficher le reste

Comme des “damnées de la terre”, les femmes sont “à moitié victimes, à moitié complices, comme tout le monde” (Jean Paul Sartre). L’autonomie de la femme ne peut donc être possible que si les femmes elles-mêmes prennent conscience du potentiel qu’il y a en elles pour faire changer le monde. Et parmi celles qui osent violer les codes et briser les conventions, il y a Hélène Doubidji. Journaliste et directrice d’un journal, elle a été récemment portée à la présidence de l’Association togolaise de la presse privée en ligne (Atoppel) qu’elle veut contribuer à redynamiser.

Courrier d’Afrique : Une femme à la tête d’ATOPPEL, une association où tout est à reconstruire, est-ce que vous avez conscience des défis qui vous attendent pour les deux ans à venir?

Hélène Doubidji : Je dis d’abord merci pour l’intérêt que toute la presse en ligne porte au renouvellement de l’équipe dirigeante de notre organisation patronale. Je profite aussi de l’occasion pour remercier tous les promoteurs de la presse en ligne pour leur sens élevé de responsabilité qui s’est manifesté par le climat de convivialité qui a prévalu lors de notre congrès électif.
Revenant à la question posée, je l’entrevois sur deux aspects. Primo, c’est la problématique de l’efficience du leadership de la femme. Tous les acteurs évidemment s’affrontent sur cette question mais personnellement je considère qu’étant donné que les hommes sont aux commandes en tout temps, il y a nécessité de varier de leadership et de voir ce que le monde sera. Nous croyons pour notre part à l’efficacité du leadership féminin.
Secundo, il est question des défis auxquels est confrontée notre jeune association. Des défis que vous connaissez autant que le nouveau bureau élu par le congrès du 31 mai. Il s’agit entre autres de travailler en faveur de la prise en compte des médias en ligne dans l’octroi de l’aide de l’État à la presse ; multiplier les ateliers et rencontres à l’endroit des acteurs de la presse en ligne ; plaider ardemment auprès des entreprises de la place pour la prise en compte des médias en ligne dans les campagnes de communication et d’octroi d’insertions publicitaires. Oui, ce sont des défis de taille. Pour autant, ce n’est pas impossible de les relever les uns après les autres dans l’unité et la discipline.

Quelles sont vos priorités?

Les priorités ? Tout est prioritaire au niveau de la presse en ligne. Il est tout de même évident de reconnaitre que la question de l’extension de l’aide de l’Etat à la presse aux promoteurs de la presse en ligne est très importante pour notre corporation. Il en est de même pour l’assainissement du secteur , sa professionnalisation, ainsi que l’accès facile aux publicités.

Une multitude de sites mais très peu sont de vrais journaux en ligne. Comment comptez-vous professionnaliser le secteur?

Notre bureau se propose d’organiser de manière récurrente des ateliers de formation à l’endroit de ses membres. Des ateliers sur des thématiques de l’heure, qui sont propres aux médias en ligne. Sur ce point, j’aimerais relever que la presse en ligne est peu associée aux ateliers de formation. Et les quelques ateliers de formations auxquels ils sont invités concernent tous les medias confondus. Or le web est différent du papier. Nous avons nos réalités et spécificités. J’aimerais aussi faire observer que la plupart des promoteurs des sites d’information sont à la base des journalistes de presse écrite. Pareil pour les promoteurs des radios et web télé qui viennent des télés et radio traditionnelles. D’où la nécessité de mettre un accent particulier sur la formation.

L’aide de l’État à la presse en ligne, mythe ou réalité ?

Vous mettez côte à côte deux terminologies qui sont aux antipodes l’une de l’autre. C’est-à-dire le mythe qui est de l’ordre des croyances manifestement erronées qui peuvent se rapporter à des éléments concrets exprimés puis la réalité qui désigne ce qui est physique, concret. Mais je comprends votre inquiétude. Cela se rapporte à la faisabilité, vu que la question nourrit un certain nombre d’appréhensions. Mais rassurez-vous, nous allons trouver ensemble la stratégie pour ce faire. Ce n’est pas impossible !

La question du genre dans les médias au Togo et en Afrique, avez-vous une recette particulière pour faire bouger les lignes ?

Quand on parle de la question du genre dans les médias, cela renvoie à la fois à la représentation des femmes dans les médias, c’est-à-dire dans les sujets traités et à l’égalité professionnelle dans les rédactions. Dans les deux cas, pour l’instant, c’est une lutte inachevée que ce soit en Afrique ou au Togo. Très peu de femmes sont invitées dans les émissions ou débats. Elles sont sous représentées dans les rédactions. Encore moins aux postes de responsabilités, très peu sont promotrices d’organes de presse, directrices de publications, cheffes programmes, cheffes desk etc. A la tête des organisations de presse, la situation est encore pire. Même s’il faut reconnaitre que ces derniers temps, la profession se féminise davantage, la route est encore longue. Notre bureau étant présidé par une femme, apportera sans doute sa modeste contribution à travers des actions de sensibilisation.

(Visited 39 times, 1 visits today)
  • Mivasocial Plugin de Commentaire

  • Partenaires & Liens

  • Mivasocial - Le Réseau social Africain

    Mivasocial - Le Réseau social Africain

  • Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

    Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

  • Africaone - Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

    Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

  • A Propos

  • Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Traduction


  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils

    - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Togo est le site Togolais des actualités, nouvelles, blogs et notes du Togo et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Togolais ou a tout Togolais le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités au Togo et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Togo actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Togosocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.