Enseignement supérieur privé au Togo: La mauvaise décision du ministre Wateba

November 6, 2020 :

C’est une décision qui passe mal. Dans une note en date du 28 octobre 2020, le ministre de l’Enseignement supérieur, Pr Ihou Wateba, a enjoint aux établissements privés d’enseignement supérieur du Togo de suspendre les inscriptions des étudiants dans les différentes filières de formation. Cette mesure, qui intervient à l’approche de la rentrée académique, est mal accueillie par le Conseil des établissements d’enseignement supérieur (CEPES) réuni en Assemblée générale jeudi à Lomé.

Dans sa correspondance, le ministre a motivé sa décision par “une évaluation de l’état des lieux des établissements privés d’enseignement supérieur” qui serait en cours “afin de mieux réguler leur système d’organisation et de fonctionnement”. Un argument qui ne convainc pas le CEPES.

Au cours d’une réunion extraordinaire tenue ce jeudi à Lome, les promoteurs et Fondateurs d’établissements privés d’enseignement supérieur ont unanimement exprimé leur étonnement face à l’argument avancé par le Ministre Wateba dans ce sens qu’il semble changer les règles du jeu en cours du jeu.

La suspension des inscriptions dans les établissements privés est une mesure contre-productive, soutient le CEPES, dans la mesure où elle pénalise les étudiants qui voudraient s’orienter vers la formation professionnelle dans le privé. Cette décision est également une pilule amère pour les établissements eux-mêmes compte tenu du poids de la masse salariale qu’ils seraient obligés de supporter si le recrutement des étudiants devait être formellement interdit ainsi que l’a suggéré le Ministre.

Sans le préciser dans sa note, la décision de suspension des inscriptions dans les établissements privés d’enseignement supérieur est étroitement liée au contexte de crise sanitaire du coronavirus. A ce niveau, le CEPES s’étonne et se demande si la gestion de la crise serait plus facile dans les universités publiques avec leurs effectifs pléthoriques que dans les établissements privés plutôt aérés?

“Comment l’Etat pourrait-il arriver à maîtriser lui-seul le flux des milliers d’étudiants, avec 60 000 étudiants à Lomé et 22 000 à Kara, sans l’apport des privés ?”, s’est interrogé Macy Akakpo, président du CEPES, avant de s’indigner: “Dans les pays occidentaux, c’est le privé qui demeure le fer de lance de la formation professionnelle. Mais ironie du sort, il est négligé et vilipendé en Afrique”.

Dans leurs interventions, les membres du CEPES ont tous déploré le manque de mesures d’accompagnement de l’Etat durant la crise sanitaire qui a durement éprouvé les établissements privés. “Nous avons été durement éprouvés par la pandémie, mais nous n’avons bénéficié d’aucune mesure d’accompagnement de la part du gouvernement”, a déploré Dr Charles Birrégah,Trésorier général du CEPES. Pour lui, la régulation du système d’organisation et de fonctionnement des établissements privés d’enseignement supérieur peut se faire sans que ceux-ci soient obligés de suspendre les inscriptions des étudiants.

Selon les informations, le ministère de l’Enseignement supérieur envisagerait d’arrimer la rentrée académique des établissements privés sur celle des universités publiques prévue le 4 janvier 2021 pour Kara et le 11 pour Lomé. Pendant ce temps, les charges fixes des établissements privés, eux, n’attendront pas. En attendant, une rencontre est prévue en début de semaine prochaine entre le ministre et le CEPES qui entend soumettre un mémorandum à l’autorité.

Pascal KUAKUVI

(Visited 91 times, 1 visits today)

Mivasocial Africa - Commentaires

Leave a Reply

  • Partenaires & Liens

  • Mivasocial - Le Réseau social Africain

    Mivasocial - Le Réseau social Africain

  • Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

    Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

  • Africaone - Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

    Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

  • A Propos

  • Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Connexion
  • Inscription
  • - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Togo est le site Togolais des actualités, nouvelles, blogs et notes du Togo et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Togolais ou a tout Togolais le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités au Togo et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Togo actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Togosocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.