Togo: Festival de films Émergence, un pari presque réussi

Cette 6e édition placée sous le thème «cinéma d’Afrique, quelle place pour les femmes», a la particularité de drainer environ 2000 spectateurs contrairement aux années passées.

Une réussite et un soulagement pour Joël Tchédré, directeur du festival. « Aujourd’hui,petit à petit,la donne commence à changer avec un public qui s’intéresse un peu plus à la production de films locaux »,a t’il confié.

3 films ont été présentés et diffusés à l’occasion de ce lancement dont 2 films togolais. Il s’agit de «love Maker», un film d’animation et de la série «une famille pas comme les autres». Le 3e est un film ghanéen intitulé «Kétéké».

La réussite de ce lancement s’est fait ressentir à travers l’appréciation et les éclats de rire du public pendant la diffusion des différents films.

Et comme l’indique le thème de cette année, la femme a vraiment prouvé qu’elle peut se hisser sans difficulté dans le domaine cinématographique. Des réalisatrices, des actrices et bien d’autres ont concouru au succès probant de ces films.

Il faut rappeler que le festival se poursuit jusqu’au 13 novembre avec comme prévu des programmes alléchants. Il s’agit entre autres des débats, des journées portes ouvertes, des ‘masters class’ et surtout de la projection des 38 films en compétition.

La nuit de la série africaine quant à elle est prévue au 13 novembre, dernier jour du festival.

Khaled Bonfoh

Emergence Films Festival 2019: Les femmes sont à l’honneur

50 festivaliers de 15 pays différents vont prendre part à ce rendez-vous cinématographique prévu du 09 au 13 novembre prochain. Le ton de la 6e édition d’Emergence Films Festival a été officiellement donné mercredi 30 octobre 2019. C’était au cours d’une conférence de presse à Lomé.

Pour ce nouveau defi, le thème retenu est: «cinéma d’Afrique:quelle place pour les femmes ?». Un thème qui, à en croire Joël Tchédré, directeur du festival Émergence vient à point nommé redonner vie à la gent féminine dans le monde du cinéma, un secteur encore en chantier au Togo.

La particularité de ce festival se résume en 2 violets. D’une part, deux ateliers dont l’opération ‘7jours un film’ seront au menu des activités à mener. Et d’autre part, contrairement aux 6 prix des années passées, 8 prix ont été réservés pour cette nouvelle édition.

En ce qui concerne l’opération ‘7 jours 1 film’,10 candidates ont été retenues. « Elles vont, lors de cet atelier, participer à une formation au tournage, et une autre au métier du plateau. La gagnante devra tourner avec l’aide des 9 autres, un film qui sera projeté lors du festival», a laissé entendre Pascal Judelewicz, organisateur de l’opération 7jours un film.

Pour lui, c’est une obligation de relever ce défi pendant cette courte durée.
Dissirama Bessoga, une des filles sélectionnées, affirme pour sa part que c’est une occasion d’apprentissage et de professionnalisation.

Occasion pour les responsables dudit festival de lancer un appel aux amateurs, professionnels et amoureux du cinéma de prendre massivement part à la projection des films.

Khaled Bonfoh

Cinéma : “Derrière le voile” en avant-première ce dimanche à l’église End Time Fire Lomé

“Derrière le voile,” ce film réalisé par Media Evangelical Drama Ministry Intl, sera visualisé en exclusivité pour la toute première fois par le public qui fera le déplacement du Ministère Évangélique du Feu des Derniers Temps (End Time Fire), Djidjolé (Lomé).

Chaque individu vient sur terre avec un cahier des charges (Destin). L’accomplir n’a jamais été facile. L’ennemi, même si vous ne l’invitez pas, sera au rendez-vous pour vous mettre le bâton dans les roues. Mais celui qui demeure dans le Seigneur Jésus-Christ s’en sort toujours victorieux.Voilà l’essentiel de ce nouveau-né de Media Evangelical Drama Ministry Intl qui a à son actif huit merveilleux films dont: Silence killer, Solution, Ta vie est une semence, Libération, Deborah, Who Am I, the Died pregnancy, etc. D’autres films sont actuellement en cours de production.

Mladjotor Happy, jeune talentueux Togolais, acteur principal du film, s’est mis dans la peau de Félix Kpévi qui a atterri sur terre avec deux agendas; l’un venant du diable et l’autre du Dieu Tout-Puissant. L’ennemi (le diable) ayant bouleversé toute son enfance, Félix fut conduit dans une église à la recherche du secours divin. Malheureusement, une soeur de l’église fut utilisée par satan pour décourager ce dernier. Résolu à retourner dans le monde pour refaire son ancienne vie, la grâce de Dieu l’a une fois encore intercepté en cours de route. Comme quoi, en Dieu, la grâce est toujours disponible. C’est alors que Félix fut reconduit à l’église pour suivre une séance de délivrance en bonne et due forme.

Par la suite, cette soeur, Shoulder Anidji, celle qui avait renvoyé Félix Kpévi de l’église, avait à son tour reçu une confirmation de la part de l’ange de Dieu comme étant la future bienheureuse épouse du frère Félix. Comme quoi, le hasard n’existe pas en Dieu. Il peut tout changer à tout moment.

Rendez-vous donc ce dimanche 23 juin 2019 à End Time Fire Ministry Djidjole à 15h00 précises pour apprécier. Un événement à ne rater sous aucun prétexte.

Coco AKPAKA