Togo | Football : Parodie d’élection à la FTF!

Composition artificielle du corps électoral, réception des dossiers de candidatures dans des conditions des plus bizarres, tout a été fait pour permettre à l’actuel patron de la FTF de briguer un nouveau mandat de quatre ans.

Après avoir brûlé toutes les étapes dont nous avons déjà suffisamment parlé, la commission électorale de la FTF ni avance toujours tête baissée. En effet, Me Darius Atsoo et sa commission se sont rendus coupables de violation de l’article 14 du code électoral qui dispose que “les listes finales et officielles sont envoyées à tous les membres du Congrès ainsi que, si nécessaire, et pour information, aux autorités gouvernementales dans un délai d’au moins 15 jours avant la tenue du congrès électif. Elles sont également annoncées par voie de presse”.

À dix jours du Congrès de Kara, la liste ‘Nouvel Élan’ entre en campagne avec la bénédiction de Darius Atsoo à la tête d’une commission visiblement pire qu’une machine électorale russe.

L’homme prudent voyant le mal de loin, Hervé Piza avait raison de retirer sa liste ‘NOTRE FOOTBALL’ de ce simulacre d’élection où les dés sont pipés d’avance. Les mauvaises langues diront qu’il s’est retiré pour éviter une défaite cuisante devant le colonel qu’on présente comme un train de 800 tonnes; les personnes de bonne foi considéreront cette décision de l’ancien vice-président de la FTF comme celle d’un homme sage qui n’aura pas légitimé cette parodie d’élection.

Selon certaines indiscrétions, la FIFA et la CAF suivent de près l’évolution du processus. Tout porte à croire que ces deux instances mettent un point d’honneur à la stricte application des statuts de la FTF. Par ailleurs, certains clubs seraient en voie de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) par rapport au mécanisme ayant à la composition du corps électoral. La question qui mérite d’être posée, c’est de savoir si le Togo n’est pas en train d’emprunter la voie du Cameroun ou du Mali où des élections ont été purement et simplement invalidées par la FIFA pour irrégularités?

Le football togolais arrivera-t-il à se relever de la longue perfusion sous laquelle il se trouve? Le colonel Kossi Akpovy et son futur nouveau bureau ont quatre nouvelles années pour convaincre. Bonne chance à eux pour que vive le sport roi au Togo!