Togo: Forum de la jeunesse unie panafricaine engagée en décembre à Lomé

Prévu les 13 et 14 décembre prochains, le forum de la jeunesse unie panafricaine engagée est une initiative du mouvement Jeunesse Active pour le Développement Social (JADS).

Plus de 500 à 600 jeunes sont attendus à ce rendez-vous autour du thème «perspective croisée sur le développement et la paix pour l’émergence du Togo». La cérémonie de lancement officiel a eu lieu vendredi 15 novembre 2019 à Lomé au cours d’une conférence de presse et en présence du représentant du ministre de la jeunesse et des chefs traditionnels.

Selon les organisateurs, ce forum va servir de cadre d’échanges entre la jeunesse et les principaux acteurs de développement et vise à faire l’état des lieux de l’évolution de la jeunesse face aux réalités sociales, politiques et économiques du pays.
«Il est temps de sortir de l’ombre qui nous empêche d’évoluer», a déclaré Kalanfei Lamboni Lare, président, coordinateur général du mouvement JADS.

Pour lui, aucun développement durable n’est possible sans le respect des principes de paix et de tolérance.

«La jeunesse togolaise possède une richesse: la terre», a t’il ajouté en encourageant la nouvelle génération dont il fait partie à s’activer et à faire confiance à la terre.
Togbui Nukafu, président de la Fédération de paix au Togo et dans le Monde (FPTM) invite la jeunesse à prendre massivement part à ce rendez-vous qui vient à point nommé leur offrir l’occasion de s’exprimer.

Le forum va se dessiner en deux communications et trois panels. Les deux communications vont successivement parler de la contribution de la jeunesse à la réussite du PND et la tolérance et la paix en période électorale.

Kalanfei Lare exhorte les jeunes à quitter les conflits politiques pour des réflexions plus axées sur le développement et la paix. Il espère égalementqu’au sortir du forum de la JUPE, la jeunesse prendra conscience de son potentiel afin de déconstruire les stéréotypes pour faire avancer le pays dans la paix et un développement durable.

Le mouvement JADS existe depuis 6 ans et oeuvre au service du social à travers la formation des élèves sur la protection de l’environnement et sur les notions civiques et citoyennes, la formation des CDQ sur le développement de la communauté et la gestion optimale des ressources,  l’exécution  projet d’alphabétisation pour les personnes âgées.

Khaled Bonfoh