Covid-19 : L’Afrique frôle la barre d’un million de personnes contaminées

« Nous rappelons au public que le coronavirus est réel et existe en Gambie », poursuit la présidence dans une autre publication.

326 cas de coronavirus et 8 décès ont été déclarés depuis le début de l’épidémie dans le pays.

L’Afrique comptait 891 199 cas de coronavirus confirmés au 30 juillet. Le virus a déjà coûté la vie à 18 884 personnes sur le continent, selon le Centre africain des maladies de l’Union africaine. Les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Afrique du Sud (471 123 cas dont 7 497 décès), l’Égypte (93 356 cas dont 4 728 décès), le Nigeria (42 208 cas dont 873 décès), le Ghana (35 142 cas dont 175 décès) ou encore l’Algérie (29 229 cas dont 1 186 décès).

Face à cette situation, les autorités kenyanes ont décidé de fermer les universités jusqu’à l’année prochaine. Pendant ce temps, le Zimbabwe est confronté à une grave crise sanitaire. Selon le Programme alimentaire mondiale (PAM), 60% de la population zimbabwéenne, soit 8,6 millions de personnes, sera, d’ici la fin de l’année, en situation d’insécurité alimentaire « en raison des effets combinés de la sécheresse, de la récession économique et de la pandémie ».

Le Fonds monétaire international vient d’approuver une aide d’urgence de 4,3 milliards de dollars en faveur de l’Afrique du Sud. Une aide pour soutenir les efforts des autorités qui font face à une situation sanitaire difficile et à de graves conséquences économiques.

Le Tchad, lui, va bénéficier d’une aide financière de la Banque africaine de développement (BAD) estimée à 55 millions d’euros.

Pour sa toute première intervention télévisée depuis le début de la pandémie, le souverain Mohammed VI a annoncé l’injection de 120 milliards de dirhams, soit 11 milliards d’euros, dans l’économie du royaume. Pendant ce temps, la courbe continue de grimper en Côte d’Ivoire qui enregistre 100 décès sur 15 913 cas et 100 confirmés.

Léonie Dégboé