Togo: Les médias, outil indispensable pour une élection présidentielle apaisée en 2020

Des journalistes et responsables des médias privés togolais ont été outillés sur leur rôle et responsabilité pour une élection présidentielle apaisée en 2020.
C’était au cours d’un atelier de formation organisé mercredi à Lomé par la Commission nationale indépendante (CENI) en collaboration avec la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication(HAAC).

Deux communications ont permis d’édifier les hommes de médias sur la tâche qui les attend avant, pendant et après l’échéance électorale de 2020. Il s’agit des enjeux et défis de la présidentielle de 2020 et le rôle et responsabilité des médias dans le processus de la présidentielle.

Selon Jean Claude Homawo,cice-président de la CENI, cette rencontre est une occasion pour rappeler aux médias la sensibilité des messages qu’ils publient ou diffusent. «Diffusez des informations justes et objectives. Nous serons toujours à votre disposition pour vous donner les informations dont vous aurez besoin», a t’il martelé.

Jean Claude Homawo a terminé en invitant les journalistes à aider les populations à mieux comprendre et participer citoyennement au processus électoral.
Cette mission qui attend les journalistes s’inscrit dans le cadre de l’élection présidentielle de 2020 prévue du 19 février au 5 mars.

Pour Kasséré Pierre Sabi, membre de la HAAC, « compte tenu de l’enjeu que revêt l’élection présidentielle de 2020 au Togo, il urge que les journalistes sachent qu’il pèse sur leurs épaules une double mission : d’abord en tant que partie prenante au processus, véhiculant le message des candidats ; ensuite le rôle de pacificateur »

Khaled Bonfoh