Faure Gnassingbé : “Le favori incontournable” d’Abass Kaboua

Jeudi au cours d’une conférence de presse, le MRC s’est ajouté à la liste de partis politiques qui ont déclaré leur flamme au candidat du parti au pouvoir.

Comme argument, Abass Kaboua met en avant les succès des Forces de défense et de sécurité togolaises qui “assurent et garantissent efficacement la sécurité intérieure du pays”.

Pour Abass Kaboua, Faure Gnassingbé demeure le favori incontournable de cette élection “pour le bien-être des populations, à travers une politique sécuritaire bien maîtrisée et bien implantée”.

Le MRC invite donc sa base électorale à voter “très massivement” pour le candidat du parti UNIR lors de l’élection de 2020.

«Il vaut mieux traiter avec le sorcier qu’on connait bien et qui fait le moindre mal, que de traiter avec de vieux tortionnaires et pilleurs avides du pouvoir et qui de surcroît bénéficient des grâces de ceux contre qui ils sont en compétition .Faure Gnassingbé est celui que le MRC soutient. Soyons avec lui et il vaincra le 22 février 2020 », à déclaré le président du MRC Abass Kaboua

Khaled Bonfoh

Présidentielle 2020: «Il y a trop de bandits et de comédiens», selon Abass Kaboua

Le 5e congrès ordinaire du Mouvement des Républicains Centristes(MRC) a connu son apothéose dimanche 1er novembre 2019  à Danyi Apeyeme.

À l’unanimité, c’est le président sortant Abass Kaboua qui a été reconduit à la tête du parti pour un nouveau mandat de 5 ans.

En ce qui concerne l’élection présidentielle de 2020, «le MRC ne sera pas de la partie», a affirmé le leader du parti. «Je suis une personne avisée. Nous allons plutôt soutenir un parti politique et au moment opportun nous allons vous dévoiler le nom tout en nous basant sur nos intérêts. Il y a trop de bandits et de comédiens ».

Axé sous le thème « les réformes et après…», ce congrès a été l’occasion pour les militants et responsables du parti d’établir le bilan des années antérieures et d’élaborer de nouvelles stratégies.

Dans son discours de clôture, le patron du MRC il a déclaré que le nouveau mandat qui vient de lui être confié sera consacré aux besoins prioritaires dans la préfecture de Danyi.

«Nous allons créer des conditions devant permettre à la population de Danyi de vivre de la terre à travers la culture du café et du cacao. Nous allons y emmener des partenaires pour la modernisation des centres de santé. Nous allons également soutenir le système éducatif du milieu pour soutenir la jeunesse. Nous allons convoyer ses motopompes pour la construction de forages pour lutter contre la pénurie d’eau», a-t-il laissé entendre.

Le MRC est actuellement représenté  à l’assemblée nationale par son président Abass Kaboua et a deux conseillers municipaux.

Khaled Bonfoh

Présidentielle 2020: Abass Kaboua et le MRC en congrès de “refonte” à Danyi

Militants, sympathisants, chefs traditionnels et responsables de partis d’opposition étaient tous présents au 5e congrès ordinaire du Mouvement des républicains centristes (MRC) qui s’est ouvert ce samedi à Danyi Apéyémé (environ 200 km au nord-ouest de Lomé).

Prévu pour deux jours, cet événement de “haut niveau”, selon le président du MRC, Abass Kaboua, marque le début d’une nouvelle ère. C’est également l’occasion pour les responsables du parti de faire le bilan de des activités socioéconomiques et politiques du parti en particulier et du pays en général.

Durant ces deux jours, les congressistes travailleront en commission pour mettre en place un nouveau bureau d’une part et soumettre des recommandations pour l’avancement du parti dans “un élan de paix”.

Abass Kaboua, actuel président du MRC, a, dans son allocution, touché des points sensibles à savoir le fonctionnement et les manquements de l’opposition togolaise, les raisons de son retrait de la C14, les conséquences et impacts directs des élections locales passées et son point de vue sur la gouvernance du pouvoir en place.

Pour l’heure, Abass Kaboua s’est gardé de tout commentaire sur son éventuelle candidature à l’élection présidentielle à venir.

Khaled Bonfoh (Depuis Danyi)