Togo/Municipales: Clôture du paiement du cautionnement ce dimanche à 18h

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) porte à la connaissance des candidats aux élections municipales du 30 juin 2019 que les guichets des Commissions électorales locales indépendantes (CELI) sont encore ouverts jusqu’à ce dimanche 09 juin 2019 à 18h. Lire le communiqué de la CENI.

COMMUNIQUE DE LA CENI

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) porte à la connaissance des candidats en tête de listes des partis politiques, regroupements de partis politiques et des indépendants en lice pour les élections municipales du 30 juin prochain que, conformément à l’ordonnance N 0 006/2019/CS/CAB/CH-A du 07 juin 2019 de la Cour Suprême, le payement du cautionnement se poursuit dans toutes les CELI sur l’ensemble du territoire national jusqu’à ce dimanche 09 juin 2019 à 18h.
Le Président de la CENI demande aux présidents de Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) de prendre toutes les dispositions pour faciliter cette opération aux différents candidats.

Fait à Lome, le 08 juin 2019

Le président de la CENI

Togo/Élections locales: Quel rôle pour les médias?

La tenue des élections locales le 30 juin ne fait plus l’ombre d’aucun doute. Révision des listes électorales, gestion des dossiers de candidatures, il ne reste plus que leur validation par la Cour suprême. Cependant, même s’ils sont habitués à couvrir des eléctions (présidentielles et législatives), celles du 30 juin constituent un nouveau défi pour les médias togolais, les dernières locales remontant à 1987.

Samedi 1er juin, des dizaines de journalistes de Lomé et venus d’autres régions du Togo étaient en atelier de formation sur les “rôle et responsabilité des médias avant, pendant et après les élections des conseillers municipaux”. Il était question pour la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et la HAAC (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication), en organisant cette rencontre, de fournir aux journalistes, des infos clés sur les notions de décentralisation et de développement local afin de leur permettre d’assurer une couverture professionnelle du processus électoral en cours.

Deux communications ont meublé l’atelier. La première “décentralisation et développement local : enjeux et défis pour les médias”, faite par Ouro-Bossi Tchacondoh, expert en décentralisation et premier rapporteur de la CENI, a mis l’accent sur les concepts de démocratie représentative et démocratie participative.

Kasséré Pierre Sabi a, au nom de la HAAC, entretenu les journalistes sur leurs “rôle et responsabilité au cours du processus électoral en cours au Togo”. Après avoir défini la notion de responsabilité, il a rappelé aux médias le rôle qui doit être le leur “pour un scrutin apaisé” en les invitant au respect des règles élémentaires qui régissent la profession en période électorale.

Plus de 3,4 millions de Togolais vivant au pays éliront le 30 juin prochain 1527 conseillers municipaux pour les 117 communes que compte le Togo. Au total, 18 partis politiques, 4 regroupements de partis politiques et 96 indépendants se présentent à ces élections avec des listes de 11.447 candidats dont 5566 pour la seule région Maritime.

Léonie DEGBOE 

Togo: moins de 300.000 nouveaux inscrits pour les locales du 30 juin!

Après trente deux ans d’attente, les Togolais vont enfin expérimenter la démocratie à la base. Le 30 juin prochain, ils se rendront aux urnes pour élire 1527 conseillers municipaux pour 117 communes.  La nouvelle révision des listes électorales n’a pas permis d’enrôler un plus grand nombre.

Face à la presse samedi 01 juin 2019 à Lomé, le président de la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) a fait le point du fichier électoral provisoire au plan national. Selon Tchambakou Ayassor, on note 3.466.524 inscrits pour le recensement 2018 et la révision 2019. Le dédoublonnage du fichier  a permis d’arrêter provisoirement le total d’inscrit à 3.423.639 inscrits.   De ce total provisoire, seules 335.610 personnes se sont fait inscrire à la faveur de la révision des listes électorales de mai 2019 avec 58.141 transferts et duplicata, 277.469 nouvelles inscriptions et 42.885 doublons.

Le total pourrait encore être revu à la baisse en raison des contentieux sur l’inscription des listes électorales provisoires.

Le président de la CENI a également annoncé que les dépôts des dossiers des candidatures pour les élections locales ont été effectués dans les 38 CELI (Commissions Électorales Locales Indépendantes). 11.447 candidats répartis sur 643 listes sont en course pour les 1527 sièges à pourvoir.

Au total, 18 partis politiques, 4 regroupements de partis politiques et 96 indépendants ont présenté des listes de candidats. La région maritime enregistre le plus grand nombre de dossiers de ces listes en attente de validation par la  chambre administrative de la Cour Suprême.

Léonie DEGBOE

 

 

 

 

 

Législatives au Togo : Affichage des listes électorales provisoires ce vendredi

Selon un communiqué de la CENI, les listes électorales provisoires seront affichées à compter du vendredi 30 novembre 2018 dans tous les Centres de Recensement et Vote (CRV) relevant de chaque Commission électorale locale indépendante CELI, pour consultation.

Le président de la CENI, Kodjona Kadanga, invite, à cet effet, les électrices et les électeurs à « se mobiliser et se tenir prêts pour se rendre dans leur CRV de rattachement en vue de constater leur inscription effective sur les listes électorales provisoires ».

Il est également porté à leur connaissance qu’ils ont la possibilité d’entamer la procédure de réclamation auprès des CELI de leur localité au cas où ils ne trouveraient pas leurs noms sur les listes provisoires affichées.

Les détenteurs des cartes d’électeurs pourront aussi signaler les cas d’électeurs « indûment inscrits sur les listes ou indument radiés », et demander l’inscription sur les listes électorales des personnes « régulièrement inscrites tors du recensement de 2018 mais omises sur les listes provisoires affichées ».

Enfin, les électeurs peuvent signaler tout cas de décès, en vue de la radiation des électeurs décédés en apportant les preuves requises (déclaration de décès, autorisation d’inhumer, témoignage de proches parents, faire-part).